main slide fr

find a member FR

L’accession à la propriété reste un objectif personnel important pour les Canadiens et près de 70 % des ménages sont propriétaires de leur logement.

Que vous pensiez à l’achat d’une première maison ou que vous envisagiez un déménagement, l’achat d’une maison est une décision majeure. Vous tenez à faire le bon choix et vous vous demandez peut-être quel est le meilleur moment pour acheter, en particulier s’il s’agit de votre premier achat sur le marché de l’habitation.

En résumé, le meilleur moment pour acheter une nouvelle maison est le moment qui vous convient.

Quand on considère l’accession à la propriété, le facteur le plus important est la préparation personnelle. Devenir propriétaire, c’est du long terme. C’est un engagement et une réalisation qui sont le reflet de vos aspirations et de votre mode de vie ainsi qu’une source de satisfaction personnelle et de stabilité financière.

Des considérations externes d’ordre financier, comme les taux hypothécaires et le prix des maisons, sont fluctuantes et ont toujours une influence au moment de l’achat. À long terme, être propriétaire est un bon investissement qui soutient avantageusement la comparaison avec d’autres. Plus vite vous emménagerez dans votre nouvelle maison, plus vite vous commencerez à vous constituer un capital et à profiter des avantages financiers et personnels.

Dès lors, lors de l’achat d’une maison, la question clé est de savoir si c’est le bon choix au bon moment pour soi. Voici quelques questions pour alimenter votre réflexion :

  • Êtes-vous à une étape de votre vie où l’idée de devenir propriétaire est attrayante et sensée, tant dans l’immédiat qu’à long terme?
  • Êtes-vous prêt à assumer les responsabilités de l’accession à la propriété, à vous occuper de votre maison?
  • Êtes-vous admissible à un prêt hypothécaire? De quel montant? Si vous l’ignorez, il y a beaucoup d’outils faciles à utiliser pour calculer en ligne l’admissibilité à un prêt hypothécaire. Vous pouvez également vous adresser à votre établissement financier ou à un conseiller en prêts hypothécaires.
  • Maîtrisez-vous le budget de votre ménage? Pouvez-vous assumer les versements hypothécaires ainsi que les autres dépenses qui peuvent accompagner l’accès à la propriété, par exemple les frais d’entretien et des primes d’assurance plus élevées?
  • Avez-vous un acompte, par exemple des économies ou des placements dans un REER que vous pouvez emprunter, ainsi que des fonds suffisants pour payer les frais de clôture, des frais d’acte aux frais de déménagement? N’oubliez pas que, plus l’acompte est considérable, moins vous payerez d’intérêts sur le prêt hypothécaire.
  • Si vous êtes actuellement locataire de votre logement, avez-vous réfléchi à la maison que vous pourriez acheter si vous consacriez à cet achat le montant de votre loyer? Parfois, la différence est moins grande qu’on ne le pense.

Si vous avez répondu oui, vous êtes prêt à parler aux constructeurs d’habitations neuves de votre région. Ouvrez la porte qui mène à votre nouvelle maison! Étudiez les options qui s’offrent à vous, renseignez-vous sur l’offre et sur ce qui s’y rapporte. Le moment pourrait être venu pour vous d’acheter!

Société commanditaire

nb-power