main slide fr

find a member FR

Que vous achetiez une maison neuve ou en revente, il y a toujours, au-delà du prix d’achat, des considérations financières qui peuvent être cachées, oubliées ou simplement négligées, mais qu’il faut prendre en compte lors du calcul de la somme que vous pouvez consacrer à l’achat d’une maison.

Pour vous aider à faire plus facilement le calcul, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a conçu un calculateur d’hypothèque facile à utiliser. Il est disponible sur le Web à l’adresse www.schl.ca. En général, vous pouvez également utiliser certaines règles empiriques pour estimer le prix maximal que vous avez les moyens de payer pour une maison, le montant maximal de l’hypothèque que vous pouvez vous permettre de contracter et les mensualités hypothécaires maximales qui correspondent à votre budget.

La première règle d’accessibilité financière est que les frais mensuels de logement ne doivent pas dépasser 32 % du revenu mensuel brut du ménage. Ces frais comprennent les versements hypothécaires (capital et intérêts), les taxes (impôt foncier) et les frais de chauffage (représentés par l’acronyme CITC, pour capital, intérêts, taxes, chauffage), ainsi que, le cas échéant, la moitié des charges mensuelles de copropriété et la totalité du loyer annuel du terrain.

En deuxième lieu, le montant total que vous consacrez chaque mois au remboursement de vos dettes ne doit pas dépasser 40 % de votre revenu mensuel brut. Ces dépenses comprennent les frais de logement ainsi que les autres dettes comme les prêts-auto, les prêts personnels et les cartes de crédit.

Bien sûr, même si vous êtes en mesure de payer tous les frais CITC, il y a d’autres dépenses ponctuelles et coûts récurrents qu’il faut veiller à prendre en compte dans les calculs.

L’assurance prêt hypothécaire peut être une dépense supplémentaire. Beaucoup de Canadiens n’ont pas les moyens de fournir un acompte d’au moins 25 % ou ont pris la décision financière de ne pas fournir un tel acompte. En assurant le prêteur contre le défaut de paiement, l’assurance prêt hypothécaire permet d’acheter une maison à l’aide d’un prêt hypothécaire à quotité de financement élevée, avec un acompte de 5 % seulement. Votre prêteur ou votre courtier en prêts hypothécaires calculera pour vous le montant de la prime d’assurance prêt hypothécaire et les frais applicables pour la constitution du dossier.

Une fois la maison achetée, il arrive que l’entretien général et les réparations soient plus pressants – et plus coûteux – que prévu. Si vous achetez une vieille maison ou une maison à retaper, vous pouvez envisager de constituer un fonds distinct de 500 $ ou 1000 $ pour l’entretien, puis l’alimenter régulièrement pour couvrir les coûts des réparations et des remplacements inévitables. Pour en savoir plus sur l’entretien de votre maison ou la planification de travaux de rénovation, communiquez avec le bureau de la SCHL dans votre région ou consultez notre Guide pour la rénovation en ligne.

Enfin, réservez au moins 1,5 % du prix d’achat de la maison pour le paiement des frais de clôture. Ces frais peuvent inclure les frais d’acte, la TPS et la TVH, les droits de cession immobilière, les frais d’expertise et d’inspection technique, les droits pour le certificat de qualité de l’eau et le certificat de préclusion, les frais d’évaluation, les honoraires du courtier en prêts hypothécaires, les frais de déménagement et les frais de raccordement.

Pour une liste complète des coûts, demandez un exemplaire gratuit du guide de la SCHL à l’intention des consommateurs L’achat d’une maison étape par étape.

Ou, pour en savoir plus sur l’accessibilité financière ou tout autre aspect de l’achat, de la propriété ou de l’entretien d’une maison, veuillez appeler notre ligne sans frais au 1-800-668-2642 ou consulter notre site Web à l’adresse www.schl.ca.

Guide du revenu, des prix de l’immobilier et des acomptes

how-much-home-table-01
Montants arrondis à la centaine de dollars la plus proche

Amortissement

Il s’agit du temps qu’il faut pour rembourser la totalité de la dette. La plupart des prêts hypothécaires sont amortis sur 15, 20 ou 25 ans. Plus l’amortissement est long, moins les versements hypothécaires périodiques sont élevés, mais plus vous paierez d’intérêts à long terme.

Comparaison entre les versements pour différentes périodes d’amortissement*

Un amortissement plus rapide, c’est des économies sur les intérêts.
Cet exemple est basé sur un prêt hypothécaire de 100 000 $ à un taux d’intérêt de 6 %.

how-much-home-table-02

*Ces chiffres sont arrondis et fournis à titre d’illustration uniquement.
**Suppose un taux d’intérêt constant pendant toute la période d’amortissement.

Versement mensuel par tranche de 1 000 $ empruntés*

*Amortis sur 25 ans, avec un acompte de 10 %

Exemple:
Olivier et Jeannette peuvent se permettre un versement hypothécaire de 800 $ par mois. Si le taux d’intérêt hypothécaire en vigueur est de 6 %, ils peuvent obtenir un prêt hypothécaire de 125 000 $ amorti sur 25 ans. Si le taux d’intérêt hypothécaire en vigueur est de 13 %, ils peuvent obtenir un prêt hypothécaire de 72 600 $. Plus le taux d’intérêt est bas, plus le prêt hypothécaire qu’ils peuvent obtenir est élevé.

Fréquence des versements*

Cet exemple est basé sur un prêt hypothécaire de 100 000 $ amorti sur 25 ans et sur un taux d’intérêt de 6 %.

how-much-home-table-04

*Suppose un taux d’intérêt constant pendant toute la période d’amortissement.

Les maisons qui obtiennent une cote d’au moins 77 sur l’échelle ÉnerGuide donnent droit à une réduction de 10 % de la prime d’assurance hypothécaire de la SCHL et peuvent également donner droit à une période d’amortissement plus longue.